Exif_JPEG_PICTURE

From Paris with love

C’est décidé! On laisse Bébé à sa grand-mère et on se fait un petit week-end en amoureux…

Celles qui suivent vont dire  : « Quooiiiiii? Vous n’avez toujours pas laissé votre fille pour un week-end? », parce qu’elles savent que notre fille a déjà 2 ans 1/2… Oui, pas de week-end, encore moins de vacances en amoureux, depuis plus de 2 ans… et même pas de voyage de noces, donc (celles qui suivent savent qu’on s’est mariés il y a quelques mois).

Vous, vous avez réussi à laisser votre bébé, tôt après la naissance, pour partir en amoureux? C’est sûr qu’à la naissance du premier enfant, on se laisse facilement dépasser par les événements et le couple peut passer à la trappe. La maman peut se sentir débordée, pas du tout disponible pour le papa. Le papa est alors tout décontenancé de se voir délaissé ainsi. Et ça peut mener au fameux baby clash… Ou, sans aller jusque-là, on peut vite déchanter sur les soit-disant merveilleux premiers mois de bonheur absolu, de symbiose bébé-maman-papa.

Futurs parents, sachez donc que la réalité est souvent loin de l’image d’Épinal des bienheureux parents comblés par la naissance de leur bébé. De ce point de vue, je trouve qu’il serait d’utilité publique qu’à la confirmation de la grossesse, la gynéco prescrive le visionnage du film « Un heureux événement ». Non pas pour les décourager, voire les pousser à l’avortement (!), mais pour qu’ils sachent un peu à quoi s’en tenir. Parce qu’on combat toujours mieux son ennemi quand on le connait.

Bref. Je ne veux pas vous déprimer. Nous reviendrons certainement sur ces questions cruciales dans la vie de nouveaux parents. Il serait d’ailleurs intéressant de se tourner vers les papas pour connaître leurs expériences, leurs sentiments.

Pour l’heure, retenons qu’il est primordial de parvenir à préserver la relation amoureuse, de faire en sorte que cette nouvelle identité de parents ne s’installe pas au détriment de son identité de couple. Et en ce qui nous concerne, mieux vaut tard que jamais.

Donc, c’est décidé! On laisse Bébé à sa grand-mère et on se fait un petit week-end en amoureux…

Mais pas loin, alors… parce que je serais plus tranquille si on pouvait revenir au premier coup de fil, au premier pleur.

Oui, je ne peux pas le cacher, j’ai beaucoup de mal à confier ma fille ; à ma décharge, je dois vous confier que nous avons été séparées à la naissance parce qu’elle a dû être hospitalisée d’urgence et que je n’ai pu la prendre dans mes bras qu’une semaine plus tard. Ce traumatisme explique peut-être que je n’arrive pas à la laisser. Ou pas. J’aurais peut-être été cette même mère angoissée sans cette naissance mouvementée. Je connais des mamans, pour qui tout s’est bien passé à la naissance de leur enfant, qui rencontrent les mêmes difficultés.

Toujours est-il que le petit week-end en amoureux, je l’organise à Paris, à quelques minutes en voiture de notre appartement de banlieue.

C’est bizarre de chercher un hôtel dans la ville où on habite depuis toujours… Cette ville, on y est né, on pourrait imaginer qu’on connait toutes les bonnes adresses. Mais un hôtel? J’ai mis mes témoins sur le coup et on a récolté un beau carnet d’adresses.

Mon Homme des Cavernes était sceptique au début. Que va-t-on faire dans cette ville qu’on connaît par cœur? Pas très dépaysant a priori. Mais si on réfléchit, cette vie parisienne, depuis que nous sommes devenus parents, en a-t-on profité ? Reclus dans notre banlieue, épuisés par le bébé, ça fait belle lurette que nous n’avons pas déambulé, le nez en l’air, dans les rues de la capitale. Alors, on se prend au jeu: c’est assez excitant de se dire qu’on va flâner dans Paris comme si on découvrait la ville pour la première fois. Finalement, cela nous replonge dans les premières heures de notre relation… On se baladerait main dans la main dans les jardins du Palais-Royal, on irait manger un udon rue Sainte-Anne, on se bécoterait sur les bancs publics, on irait voir Velázquez au Grand Palais et on en discuterait ensuite devant un chocolat chaud chez Angélina, on se ferait un cinoche en amoureux (Birdman, par exemple ou Inherent Vice, avant que ça ne soit plus à l’affiche… ce n’est déjà plus à l’affiche? Ah…) et on dînerait d’un burger aux oignons confits (pour satisfaire les besoins carnassiers de l’Homme des Cavernes) chez Amélie Mélo (attention, cette phrase comporte un placement produit!); le dimanche, après un brunch chez Mariage Frères, on se ferait l’expo Jeff Koons à Pompidou…

So romantic!

Pour l’hôtel, j’hésite. L’hôtel Amour, l’hôtel Paradis, l’hôtel du Temps, des noms qui m’inspirent bien… ma dream team de copines m’a dégotté de charmantes petites adresses:

L’hôtel Original

HotelOriginal

8, bd Beaumarchais – 75011 Paris – http://www.hotelparadisparis.com/fr/
Le Citizen hôtel

Exif_JPEG_PICTURE

96, quai de Jemmapes – 75010 Paris – http://www.lecitizenhotel.com/

L’hôtel Langlois

hall

63, rue Saint-Lazare – 75009 Paris – http://www.hotel-langlois.com/

L’hôtel du Temps

chambre-double-standardok

11, rue de Montholon – 75009 Paris – http://hotel-du-temps.fr/

L’hôtel Paradis

Je dois dire que j’ai un petit faible pour celui-ci.

22427639

41 Rue des Petites Écuries – 75010 Paris – http://www.hotelparadisparis.com/fr/

Alors, tentées ? Qu’est-ce que vous en pensez de ma petite escapade romantique ? Et vous, vos escapades romantiques, vous les voyez comment ?

 
Petit carnet d’adresses:
Hokkaido (best udons in town!) – 14, rue Chabanais, 75002 Paris.
Grand Palais – 3, avenue du Général Eisenhower, 75008 Paris. Exposition Velázquez, du 25 mars au 13 juillet 2015.
Angélina – 226, rue Rivoli, 75001 Paris.
Amélie Mélo – 5, rue Versigny, 75018 Paris. (Je connais très bien la chef et le barman. Si vous dites que vous venez de ma part, peut-être aurez-vous droit à une petite surprise…)
Mariage Frères – Comptoir de thé – 30, rue du Bourg-Tibourg, 75004 Paris.
Centre Pompidou – Place Georges Pompidou, 75004 Paris. Rétrospective Jeff Koons, jusqu’au 27 avril 2015.

2 réflexions au sujet de « From Paris with love »

  1. Nous avons testé l’hôtel Amour, pas en amoureux mais avec une bande de pote… Et il est top! ;) Enjoy!!

  2. Je ne peux pas te conseiller en hôtel mais je trouve que vous faites un très bon choix !! Nous aussi on habite en banlieue et plusieurs fois on s’est demandé si on allait pas se faire un week end parisien…
    Bon finalement, les deux fois où on a fait un week end en amoureux (notre fille à 3 ans et demi, donc tu vois, nous non plus on ne la laisse pas tant que ça), c’était à Etretat et à Lille. Pas non plus l’autre bout du monde…
    Bon si on ne se fait pas tant de week ends c’est aussi que nous n’avons pas de week end à proprement parler, pas le même jour de repos à part le dimanche…
    Mais sinon, nous aussi on a mis longtemps avant de partir 2 jours en amoureux. Elle avait un an je crois… Pour la raison citée ci-dessus, mais aussi parce qu’on n’a pas forcément ressenti ce besoin avant.
    Maintenant bébé numéro 2 arrive…. le prochain week end en amoureux ne va pas se faire avant un certain temps, c’est sûr !
    Profitez bien :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>